Kaaris et Booba

Kaaris renonce à son combat avec Booba

Booba et Kaaris vont-ils vraiment se battre? Le rappeur Kaaris s’est confié sur cet événement qui devrait se déroule fin novembre en Suisse.

Booba VS Kaaris, game over. Le combat tant attendu par des milliers de gens n’est pas prêt d’avoir lieu. Un coup dur pour tous ceux qui voulaient assister à cet octogone. Depuis six mois, les deux rappeurs se renvoyaient la balle à ce sujet. Le premier à s’être lancé dans cette histoire est Le Duc. Pourtant, de son côté son grand adversaire Kaaris avait expliqué qu’aucun pays européen n’accepterait un tel événement.

Et visiblement, il avait raison. Au départ, plusieurs pays étaient pressentis pour les accueillir. Finalement, la Suisse était ressortie grande favorite. Le rendez-vous était fixé au 30 novembre à la Jakobshall de Bâle en Suisse. Dans une interview accordée à l’Equipe, Kaaris annonce son retrait de ce combat.

Booba et Kaaris, la hache de guerre enterrée?

Dans les colonnes du journal, il explique sa décision: «J’ai décidé de mettre un terme à cette mascarade. Booba ne veut pas de ce combat. Il faut revenir à la réalité. C’est lui qui a lancé cette histoire de combat dans un octogone, façon MMA […] L’organisateur trouvé par Booba, la société SHC, nous parle d’un endroit secret, dévoilé à la dernière minute. On nous dit aussi aujourd’hui que les gens ne pourront venir que sur invitation. Moi, je n’ai pas signé pour ça! Tout ça manque de sérieux».

Pourtant, Booba n’est pas d’accord avec cette annulation. Apprenant, comme les internautes, le retrait de son adversaire sur Internet, le rappeur s’est empressé de lui répondre sur Instagram. Dans la publication, des captures d’écran du fameux article. En commentaire, il maintient fermement l’événement: «Rdv le 30 novembre ce n’est plus toi qui décides. Le peuple veut la bagarre. Tu cherches toujours une excuse, on a toutes les autorisations, plus de marche arrière possible. Tu as peur?».

Les fans sont dans l’attente, pour l’instant personne ne sait si le combat est réellement maintenu ou non…

Source : www.nrj.fr

Partager avec: