[adning id="442387"]

Kim Kardashian boycotte Facebook et Instagram durant 24h

Suivie par plus de 220 millions de personnes sur Instagram et Facebook, la star de télé-réalité Kim Kardashian a tenu ce jour à « geler » ses comptes de réseaux sociaux. Le boycott va durer 24 heures.

Kim Kardashian fait chuter le cours de Facebook
L’appel aura été entendu : après avoir annoncé hier «geler» ses comptes Instagram et Facebook afin de mettre en avant le mouvement #StopHateForProfit – arrêtez la haine pour le profit -, l’épouse de Kanye West a mis ses menaces à exécution ce jour.

En se retirant symboliquement des deux réseaux sociaux 24 heures durant, Kim K aura même fait un court moment chuter le cours de l’action Facebook, qui détient pour rappel la plate-forme Instagram.

Pour détailler sa démarche et marquer un peu plus le coup, la jeune femme aura publié un court message sur Twitter, où elle revendique pas moins de 67 millions d’abonnés : «

J’adore le fait que je puisse être connectée avec vous sur Instagram et Facebook, mais je ne peux pas rester silencieuse pendant que ces plateformes autorisent la diffusion de la haine, de la propagande et de la désinformation, crées par des groupes afin de semer la division et scinder l’Amérique. »

Mark Zuckerberg, le dos au mur ?
Depuis, Naomi Campbell, Katy Perry, Jennifer Lawrence, Leonardo DiCaprio, Michael B. Jordan, Sacha Baron Cohen, Jamie Foxx ou encore Ashton Kutcher ont emboîté le pas, gelant à leur tour leurs comptes respectifs 24 heures durant.

Lancée par le collectif Stop Hate for Profit, cette démarche inédite dénonce la propagation de contenus haineux sur les plates-formes de Facebook, toujours présidé par le sulfureux Mark Zuckerberg.

Discret, le milliardaire avait en juin dernier essuyé un premier camouflet, lorsque plusieurs géants ont refusé de renouveler leurs publicités sur sa plate-forme, afin justement de dénoncer les propres racistes et haineux circulant sur Facebook.

Quand bien même au début du mois, le réseau social a tenu à durcir ses règles sur la question des publicités politiques, l’effort est encore jugé trop timide pour convaincre.

Source : www.booska-p.com

Partager avec: