La liste des gagnants des BET Hip Hop Awards 2019

Après s’être tenue plusieurs fois à Miami, la cérémonie des BET Hip Hop Awards 2019 a eu lieu samedi 5 octobre et s’est déroulée à Atlanta. Présentée par le comédien Lil Duval, le show ne sera diffusé aux USA que le mardi 8 octobre, voici la liste de quelques gagnants…

Megan Thee Stallion, signée chez Roc Nation par Jay Z au mois de septembre, a ouvert le show avec le morceau « Hot Girl Summer », rejointe ensuite par DaBaby pour « Cash Shit ». Ce dernier a d’ailleurs offert aux BET Hip Hop Awards trois performances scéniques durant la soirée. Les deux nouveaux chouchous du rap US n’ont pas quitté la cérémonie les mains vides. Megan a remporté le prix « Best Mixtape » pour « Fever », tandis que DaBaby a été sacré « Best New Artist »

Samedi soir, le respect pour l’ancienne génération du Hip Hop US est restée intacte. DaBaby a déclaré aux côtés de sa mère : « C’est plus qu’un honneur de partager cette scène et cette soirée avec autant de légendes. » En effet, on comptait Ludacris, Lil’ Jon, Jermaine Dupri, Petey Pablo ou encore Rapsody parmi les invités qui ont foulé le tapis vert des BET.

Mais la reine de la soirée, c’était bien elle…Lil Kim ! La rappeuse de New York était à l’honneur et s’est vue remettre le « I Am Hip Hop Award » par Rick Ross, un prix qui récompense les personnes qui ont marqué l’histoire du Hip Hop et qui salue leur carrière. Son art a permis d’ouvrir la voie à des artistes comme Nicki Minaj, Cardi B ou Megan Thee Stallion. C’est donc logiquement que Lil Kim a gagné ce trophée pour avoir été une force majeure de l’industrie du hip hop en termes d’influence et de mode. Après un discours de ses amies Missy Elliott et Mary J.Blige, la rappeuse a accepté le prix en avouant : « J’ai longtemps serré parce que les BET ne m’ont jamais attribué de récompense. Ma marraine m’avait dit que les récompenses n’étaient pas à assez grandes pour une artiste comme moi et qu’on me décernerait un prix à ma hauteur au moment venu. » Ice Cube, Snoop Dogg et Lil Wayne font également partie des artistes à qui on a décerné ce prix lors des années précédentes.

Kalash qui était nominé dans la catégorie « Best International Flow » n’a malheureusement pas gagné. C’est le ghanéen Sarkodie qui a remporté l’award.
Mais qu’à cela ne tienne puisqu’il a profité de ce voyage à Atlanta pour passer en studio et, nous l’espérons, préparer des featuring pour son album à venir.

Source : www.generations.fr

Partager avec: