« Le jeu de la dame » : les ventes d’échiquiers décollent grâce cette série

La série « Le Jeu de la dame » rencontre un franc succès depuis sa sortie le 23 octobre dernier et remet au goût du jour le jeu d’échecs.

La mini-série de sept épisodes, réalisée par Scott Frank et Alla Scott Le Jeu de la dame ne cesse d’être acclamée par la presse. Elle raconte l’histoire de Beth Harmon, une jeune orpheline, prodige des échecs. D’enfant surdoué, elle s’élèvera au rang de légende des échecs en affrontant les plus grands joueurs du monde.

Le succès de cette série est en grande partie dû aux magnifiques séquences d’échecs particulièrement intenses. Epaulés par des experts de ce jeu, les réalisateurs ont voulu retransmettre l’intensité et la nervosité avec laquelle les joueurs d’échecs s’affrontent.

Ces séquences épiques ont incité les spectateurs à s’intéresser à cette discipline noble et ancienne en se lançant dans la partie.

Ainsi, comme l’indique Le Figaro, certains magasins ont enregistré une hausse remarquable des ventes d’échiquiers. Franck Mathais, le porte-parole du groupe Jouéclub, rapporte que les ventes de jeux d’échecs auraient doublé depuis la sortie du Jeu de la dame, en octobre dernier.

Bien que le confinement soit également un facteur favorisant la vente de « jeux de société » tels que les échecs.

Franck Mathais explique également que les échecs, qui avaient été popularisés dans les années 90 par Garry Kasparov, étaient devenus « plus confidentiels » depuis les années 2000.

Alors même si une étude récente explique que jouer aux jeux vidéo serait bon pour la santé mentale, la stratégie et la concentration que demande une bonne vielle partie d’échecs sont sûrement encore meilleures pour notre cerveau.

Source : www.mouv.fr

Partager avec: