Sacem

Sacem : mise en place d’un fonds de secours pour les artistes

Pour soutenir les artistes les plus en difficulté, la Sacem se mobilise et les nouvelles mesures pourraient permettre de les soulager quelque peu.

Des artistes en difficulté…
A cause de la crise sanitaire causée par le coronavirus, le pays est quasiment à l’arrêt et l’industrie du spectacle en prend un coup. Du côté des artistes, ce sont des showcases, des concerts voire des tournées entières qui ont été annulées et/ou reportées et qui constituent un manque à gagner parfois très préjudiciable. Il y a quelques semaines, on vous évoquait notamment la tournée de Niska pour son nouvel album qui a été repoussée, tout comme celle de GIMS ou encore la date à Bercy de Ninho. Toutefois, ces rappeurs ne sont que la partie émergée de l’iceberg : de nombreux artistes bien plus marginaux souffrent financièrement du manque d’activité.

Un fonds de secours et des avances sur droit d’auteur
Pour tous les artistes qui connaissent des désagréments conséquents suite à ces annulations et reports en pagaille, la Sacem s’est mobilisée. L’organisme qui collecte et redistribue des droits d’auteur pour 170 000 créateurs dans le monde entier – dont la majorité en France – a mis sur pied tout un tas de mesures afin de soutenir ceux étant « les plus en difficulté ».
Ainsi, un fonds d’urgence à hauteur de 6 millions d’euros est mis à contribution des sociétaires « connaissant des situations de détresse et ne pouvant plus répondre à leurs besoins de première nécessité ». Les aides, fixées à 1 500, 3 000 ou 5 000 € en fonction des situations, pourront être réclamées par les artistes à partir du 2 avril prochain sur le site internet sacem.fr. Dans le communiqué qui étaye ses annonces, la Sacem promet que « les premières aides pourront être versées dès la semaine suivante ».

En outre, la société compte ouvrir un accès à des « avances exceptionnelles de droits d’auteur » afin de soulager les créateurs sur le moyen terme. Ces dernières pourront être demandées durant un an et leur remboursement pourra être étalé « sur une période maximale de 5 ans », indique le communiqué. Si tous les sociétaires effectuent cette démarche, le montant global de cette initiative pourrait atteindre 36 millions d’euros d’après les estimations de la Sacem.

Source : www.booska-p.com

Partager avec: